Les gens heureux lisent et boivent du café, de Agnès Martin-Lugand

ppp

Je ne me souviens plus vraiment de la première fois où j’ai eu à entendre parler de ce bouquin, mais ce dont je me rappelle très bien, c’est qu’il faisait partie d’une liste de livres ‘à lire’. Les ‘must read’ ou ‘must have’, à votre guise. C’est pour cette raison que lorsque je suis passée devant entre deux rayons, dans un petit Relay pendant mes dernières vacances, je n’ai pas hésité à me l’offrir. Il n’est pas très gros (187pages). il est annoncé comme facile à lire étant donné que l’histoire est écrite dans un style de « phrases courtes, beaucoup de dialogues et une écriture légère dans laquelle se glissent même quelques notes d’humour ». A 6,20€, je prends et j’attends le bon moment pour le dévorer.

La semaine dernière, je venais donc de terminer « Onze minutes » de Paulo Coelho (dont je vais commencer « L’alchimiste » sous peu d’ailleurs!) quand mon choix s’est donc tourné sur ce livre. Je confirme : écriture légère, phrases courtes, très facile à lire. Je ne l’ai lu que les soirs avant d’aller me mettre au lit, au moment où je me sentais le plus détenu, et en trois soirs, je l’avais terminé.

Pour résumer, c’est l’histoire de Diane qui perd son mari Colin et sa fille Clara de manière subite dans un accident de voiture. Elle va devoir faire preuve de beaucoup de courage, de volonté et de ténacité pour réussir à faire le deuil de ses deux êtres chers à son cœur. Quitte à s’exiler dans un pays lointain, et même dans un « trou perdu » si il le faut, pourquoi pas, pourvu que ça l’aide à avancer! Elle va y rencontrer du monde, du beau et du moins beau monde. Elle va y redécouvrir l’envie de vivre, d’aimer, de se battre, de travailler. Elle va également y verser des larmes, beaucoup de larmes. La fin de l’histoire : bien plus qu’inattendue! Une fin qui, pour ma part, m’a laissée un petit goût amer d’inassouvi. Cette fin m’a laissée sur ma faim! Je m’attendais à autre chose, à un autre dénouement, mais bon, je ne vous en dirai pas plus, peut-être auriez-vous envie de le découvrir par vous-mêmes…

Je pense que Diane pourrait représenter un membre de notre famille, un(e) ami(e), un(e) collègue ou même nous-même. Diane est un symbole, Diane est une réalité constante, un drame et à la fois une victoire. J’ai apprécié la lecture de ce livre. Il m’a touchée. Il m’a fait rire. Il m’a parfois rendue triste. Mais à la fin, il m’a surtout agacée!! Mais pourquoi une telle fin?! Bref…

Ma note sera de 7/10.
Dans tous les cas, j’y aurai pris plaisir et pour moi, c’est le plus important.

~ Much Love, Mimi ~

Publicités

2 réflexions sur “Les gens heureux lisent et boivent du café, de Agnès Martin-Lugand

  1. Bonjour, je viens de terminer ce livre et je suis passée à côté. Je n’ai pas ressenti l’émotion, la tristesse… Et puis l’histoire d’amour tellement prévisible avec le gars bourru, désagréable, antipathique… Megan, l’ex caricaturale… Non, ça ne marche pas… Et pourtant une midinette sommeille en moi…
    Je m’en vais explorer ton blog…
    Stéphanie

    1. Bonjour Stéphanie!
      Merci de ton retour.
      Ce qui est bien justement avec les livres, c’est qu’on peut avoir différents avis sur un même récit, différentes interprétations.
      Je suis d’accord avec le fait que l’histoire d’amour était prévisible lool.. Ce n’était pas une surprise non plus pour moi.
      En tout cas merci de ton partage!
      Je viens de terminer le très célèbre Alchimiste de Paulo Coelho, et j’en prépare la revue. L’as-tu lu également?
      A très vite!
      Bises.

Un p'tit mot pour réagir à ce billet ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s