Je bouquine

L’Alchimiste, de Paulo Coelho

alchimiste

Ça y est!
Je l’ai lu!! Oui, je sais, je vous inonde de posts bouquins actuellement, ne m’en voulez pas… Mais vous avez été nombreuses et nombreux à m’avoir recommandée ‘L’alchimiste’ de Paulo Coelho, et je l’ai enfin lu!!!
J’ai l’impression d’avoir franchi une étape importante de ma vie – sans exagérer (lol). Parce que lorsque certaines personnes m’ont affirmé l’avoir lu lorsqu’ils avaient 15/16ans, je me suis sentie bien seule au monde. Où étais-je à cette époque? Que faisais-je?? Pourquoi n’ai-je pas lu ce livre en même temps que d’autres il y a quelques années?! (petit snif..) Dans tous les cas, je crois sincèrement que ça n’aurait servi à rien parce que je n’y aurai sans doute rien compris (lol)…

En fait voilà, « L’alchimiste », je le définirai comme une leçon de vie. Un tas de conseils très philosophiques dévoilés par l’intermédiaire de la vie de Santiago qui part à la recherche de son trésor. Conseils d’ailleurs que chacun d’entre nous pourrait essayer d’interpréter à sa façon, mais aussi d’appliquer à sa propre vie, en fonction de la voie empruntée. Ce n’est pas du tout un ‘roman’ comme j’ai l’habitude d’en lire. Je dois même avouer que c’est très loin des genres de livres vers lesquels j’ai tendance à me diriger, puisque – ô sacrilège! – je déteste les contes! C’est assez paradoxal pour moi d’admettre que je ne suis pas fan des contes puisque j’ai l’esprit très rêveur, très fleur bleue. J’ai souvent la tête dans les étoiles, et j’ai une partie de moi qui continue de vivre dans un monde gouverné par les bisounours. Mais non, je n’aime pas du tout les contes…

Par conséquent, je n’ai pas aimé le côté conte imaginaire de L’alchimiste. Le début du livre a vraiment eu du mal à accrocher mon attention. Je me suis, plusieurs fois, surprise sur le point d’en abandonner la lecture car rien, aucun détail, ne me ‘passionnait’. Néanmoins, si tout le monde l’a lu et l’a en plus adoré, je refuse d’être celle qui n’en connaîtra pas le contenu ; alors courageusement, je continue ma lecture. Et je m’y accroche franchement une fois que Santiago débute son voyage à travers le désert. Je suppose que toutes les personnes lisant ma revue n’ont pas déjà eu à lire ce livre, alors je ne dévoilerai pas toute l’histoire. Retenez simplement que selon moi, les passages les plus intéressants de ce livre se trouvent à partir du moment où le voyage du jeune berger commence dans le désert.

Leçons de vie je vous ai dit? Oui, leçons de vie à gogo! Ce que j’en retiens globalement, pour encore une fois ne pas tout dévoiler, c’est que nous avons tous un petit Santiago au fond de nous. Je dirai même plus, d’une certaine manière, nous sommes tous Santiago. Et comme lui, il faut être capable de trouver le véritable sens de sa vie mais surtout de se donner les moyens d’aller au bout de nos rêves et de nos envies, quels qu’ils soient. Ce ne sera pas toujours facile, bien au contraire, mais le tout étant de ne jamais baisser les bras face à la difficulté si jamais elle venait à se présenter.

Certains passages qui m’ont bien plue et que j’ai tenu à partager avec vous :

♥ « […] car le présent était rempli de surprises, et ils devaient être attentifs à quantité de choses […] » Tout à fait mon genre! Vous ai-je dit que ma citation préférée était tout simplement « Carpe diem »?! Et pourtant, je me soucie toujours du lendemain, oubliant parfois de profiter simplement du moment présent. Pourquoi chercher à connaître l’avenir puisque « si ce sont de bonnes choses, ce sera une surprise agréable », « et si ce sont de mauvaises choses, tu en souffriras bien avant qu’elles n’arrivent ». Bref, à méditer!

♥ « […] lorsque nous cherchons à être meilleurs que nous le sommes, tout devient meilleur aussi autour de nous. » Rien à ajouter puisque les mots parlent d’eux-mêmes.

Revenons à l’auteur, car après avoir lu « Onze minutes » puis « L’alchimiste », je me suis fait ma petite opinion. En fait, Paulo Coelho est, à mon humble appréciation, l’auteur qui arrive à écrire ce qu’on a envie (inconsciemment ou pas) de lire à notre propre sujet. Il touche nos points sensibles. Il sait ce qui nous intéresse, ce qui nous transcende, ce qui nous fait réagir en tant qu’être humain, en tant qu’homme ou femme. Parfois, vu sa folle popularité, je le trouve un brin trop commercial (c’est le Chris Brown de la littérature!). Paulo serait-il trop parfait? Tous ses livres se vendent et se disputent. Tout ce qu’il dit se transforme en proverbe. « L’alchimiste » est même devenu la bible de certaines personnes – ce que je comprends parfaitement, je vous l’ai dit, des leçons de vie. Les faits parlent en fait d’eux-mêmes : cet auteur est bon!! Toutefois, personnellement, je me lasse vite de ces auteurs que tout le monde lit, que tout le monde adule, que tout le monde trouve toujours trop « au top! ». J’ai encore deux livres de Paulo Coelho, que je lirai bien entendu, parce que je les ai achetés et que je suis curieuse de leur contenu, mais j’attendrai un moment avant d’en racheter d’autres. J’ai envie et surtout besoin, de découvrir autre chose.

Ma note quand même : 7.5/10 !

Cela dit, si vous avez votre interprétation de ce livre à partager avec moi, n’hésitez pas à me poster un petit commentaire. Je serai ravie de vous lire.

Bref, j’ai lu « L’alchimiste ». J’ai accompli une étape de ma vie!

~ Much Love, Manouchka ~

Publicités

4 thoughts on “L’Alchimiste, de Paulo Coelho”

  1. Fan de livre, à ce que je vois. Moi j’ai laissé la main, depuis que le centre culturel français de Lomé, n’y est plus. Merci surtout à toi d’avoir laisser le résumé, vais cherché à le lire. 😀

Un p'tit mot pour réagir à ce billet ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s