Capillaire

Dégradé de couleurs

Bonjour les filles!!

J’espère que vous allez bien!! ☺

J’ai promis il y a quelques jours sur la page Facebook du blog, de parler de mon aventure capillaire coloristique. Coloristique est un mot qui n’existe pas mais rien ne m’empêche de l’inventer pour simplement désigner tout ce que j’ai pu entreprendre comme colorations pour arriver au résultat actuel. Je ne vais pas vous le cacher : ça a pris du temps, beaucoup de temps…

222

Tout a commencé en octobre 2013, où j’ai réalisé mon tout premier henné (ouh ça fait deux ans déjà?!). Addicted aux colorations mais déprimée par les dommages qu’elles pouvaient causer aux cheveux, je me suis lancée dans l’aventure de la coloration dite naturelle en choisissant les plantes, le henné. Bien entendu, j’ai pris soin de lire beaucoup d’articles à ce sujet, d’en décortiquer les avantages mais aussi les inconvénients. Et finalement, j’ai tenté mon premier henné avec un sachet de la marque Nupur, composée de henné dit 100% naturel et de neuf plantes indiennes. Je n’ai personnellement aucun moyen de vérifier la qualité du henné ni de m’assurer qu’il est effectivement 100% naturel, alors comme à peu près tout le monde, je me fie aux étiquettes. Et le résultat a été plutôt pas mal.

Après 3 hennés consécutifs avec la marque Nupur (une application mensuelle), en janvier 2014 je décide d’essayer le henné rouge de Aroma Zone. Pourquoi pas? Après tout, il est lui aussi dit 100% naturel et beaucoup d’avis positifs sont partagés sur internet. Le résultat obtenu est plus foncé qu’avec le Nupur, plus vif mais mes cheveux sont également beaucoup plus secs. Il ne faut pas que j’omette de vous le dire : le henné à la base assèche beaucoup les cheveux, mais lorsqu’en prime, vous avez des cheveux afro, c’est pire! Il faut donc être prêt à consacrer du temps et de l’huile pour nourrir tout ça le plus régulièrement possible. N’étant pas toujours très assidue, à un moment donné mes cheveux sont devenus extrêmement secs à cause de toutes ces applications de henné (c’était en moyenne une fois par mois car il fallait entretenir les reflets), et en juin 2014, après presque un an d’addiction, j’ai du opter pour une petite coupe de graaaaaaandes pointes – comprenez que j’ai du vraiment beaucoup couper pour leur redonner du peps!

Après cette coupe, je n’ai pas tenu bien longtemps (je vous l’ai dit, je suis addicted aux colorations…) puisque j’ai repris le henné à peine quelques semaines plus tard. J’ai alterné entre le Nupur et celui d’Aroma Zone MAIS !!! … pour moi, dans tous les cas, il fallait absolument que le henné soit 100% naturel, et donc sans sels d’aluminium. Parce que lorsque votre henné contient des sels d’aluminium, c’est là que les problèmes commencent : casse, coloration verdâtre et j’en passe, le carnage! Et puis un jour, tout ce cuivre et cet acajou m’ont ennuyée ; j’ai eu eeeeeeeeeenvie d’avoir une couleur plus claire. Un petit blond par exemple. Juste tout petit. Mais la sagesse étant passée par là, j’ai choisi de ne colorer que mes pointes afin de ne pas courir le risque d’endommager la totalité de ma touffe. Vous comprenez, une boulette est si vite arrivée!

Je me suis donc dit : je ne colorerai que mes pointes, je n’utilise que du henné sans sels d’aluminium, je peux donc essayer une coloration sans ammoniac voir ce que ça pourrait donner! J’ai appliqué alors, uniquement sur les pointes, un peu de coloration blonde de Revlon sans ammoniaque (mais une autre marque sans ammoniaque aurait aussi pu faire l’affaire comme Clairol par exemple) et ai obtenu quelque petits reflets plutôt sympathiques.

A partir de là, j’ai essayé d’alterner à intervalles d’au moins deux/trois mois henné (sur toute ma chevelure) et coloration blonde (uniquement sur les pointes). Et au bout d’une année, je suis arrivée à ce dégradé d’aujourd’hui.

En fait, tout a été une question de patience, de temps, de précautions prises sur le choix des produits mais aussi d’entretien. Aujourd’hui mes cheveux ne sont plus secs. Mon dernier henné date d’avril 2015 je crois, et le prochain sera pour novembre ou décembre (et en plus, j’ai la flemme… Lol). Il est inutile de choisir d’agresser vos cheveux avec des colorations chimiques contenant de l’ammoniac et du henné mal choisi en un laps de temps record : vous allez les détruire! Il faut garder à l’esprit que par nature, les cheveux afro sont secs et qu’abuser de ce genre de procédés ne fera que les abîmer. Choisissez du henné sans sels d’aluminium et de préférence, des colorations chimiques sans ammoniac. Toutefois, je ne garantis pas que vous obteniez un résultat identique à celui que j’ai pu obtenir, tout ceci reste relatif bien entendu.

Aujourd’hui j’apprécie ma couleur. Je ne pense pas que je referai mes pointes blondes de si tôt. Je les laisse tranquilles! Après toute cette foire de toutes façons, ils le méritent amplement (lol).

N’hésitez pas si vous avez des questions, laissez-les en commentaires et j’y répondrai. Gros bisous!!

~ Much Love, Manouchka ~

Publicités

8 réflexions au sujet de “Dégradé de couleurs”

  1. Merci ma chérie pour cette article tant attendu. Juste une question. Où puis je trouver le henné que Nupur ? Puis je utiliser le henné que les bonnes femmes vendent au marché?

Un p'tit mot pour réagir à ce billet ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s