Lifestyle ♣ 5 leçons à retenir

a35aa6578126e3c97b496d669dae9a2e

Aujourd’hui, une amie m’a envoyée une vidéo très intéressante de Iyanla Vanzant, cette merveilleuse femme coach de vie que je trouve particulièrement inspirante. A travers cette vidéo, Iyanla prodigue 5 précieux conseils qui selon elle aideraient à mieux vivre sa vie. J’ai tenu à les partager avec vous.

  1. Pratiquer une activité spirituelle quotidienne. Il peut s’agir d’un moment de méditation, d’une prière, d’un journal de pensées, ou tout simplement de la lecture d’un livre inspirant, et ceci dans le but de rester concentré sur son intérieur, sur sa propre évolution et non sur le monde extérieur.
  2. Prendre soin de soi. Combien de temps nous accordons-nous sur les 24 heures dont est constituée une journée? Il est important de le faire, de cultiver notre bien-être, de définir nos objectifs, d’être clair sur ce que nous désirons pour nous même. S’écouter soi, se parler, être bon envers soi-même.
  3. Pardonner à tout le monde. Combien de temps faut-il encore resté fâché, énervé, de mauvaise humeur? Pourquoi continuer à en vouloir à quelqu’un qui nous a fait du mal vingt ans plus tôt? La rancœur et la rancune sont une façon de gaspiller notre énergie. Notre énergie est précieuse, il faut savoir pardonner et avancer.
  4. Être reconnaissant. Être reconnaissant pour chaque petite chose. Pour l’amour que l’on reçoit mais aussi même quand tout va mal.
  5. Avoir une vision. Il est important de sortir de la vision (négative) que peuvent avoir les autres de nous. Avoir une vision ne signifie pas uniquement savoir où l’on veut aller, mais aussi comment y parvenir. A travers nos rêves, notre imagination, nos espoirs, nous devons être à même d’avoir une vision claire de la direction que nous souhaitons donner à notre vie, et par conséquent, savoir nous éloigner des personnes et des choses qui nous éloignent de notre objectif. D’ailleurs, Iyanla conseille d’écrire notre vision dans un petit carnet, ainsi notre imagination, nos sensations, notre vision se développeront mieux. Avoir une vision, c’est savoir que nous portons en nous un lot de possibilités.

J’espère que ces petits conseils vous parleront.
Prenez soin de vous!

~ Manouchka ~

Actuellement, le sport et moi !

Si il y a bien une chose que j’ai complètement délaissé depuis pratiquement deux ans, c’est bien le sport. Je me rappelle m’y être remise à fond en juillet 2013, après une longue période de mise en jachère de mes muscles, avec en tête des objectifs digne d’une athlète de haut niveau! Hélas, je m’y suis blessée au genou et j’ai abandonné. Depuis, je traîne des pieds, je trouve des excuses pour ne pas y retourner, parce que j’ai non seulement développé une flemme aiguë, mais aussi parce que j’ai peur de réveiller les douleurs qui ont mis plusieurs semaines à se calmer.canstock5175132

Sauf que, les années passant, rester inactive n’arrange en rien ma condition physique, bien au contraire… Je me complais dans mon inertie, ma passivité, ma stagnation… Bref, j’ai (un peu) honte.

Il y a encore un peu moins d’un an, j’étais mince, très mince, voire maigre! Je peux enfin en parler sans détour. J’étais toute « gringalette »! Et puis, Dieu a opéré et j’ai pris du poids, une dizaine de kilos en à peine quelques semaines. Je n’ai pas vu ma vie changer et mes jeans rapetisser, c’est allé si vite!  La raison de cette prise subite de poids? Simple : un abandon total et de la bonne nourriture (j’y reviendrai – peut-être – dans un prochain billet). Bref, j’ai tourné une page de mon livre. Aujourd’hui, je me sens bien et belle dans mon corps (merci la Vie!). Sauf que * ahem ahem * tout  semble un peu, comme dirai-je, « raplapla »… si vous voyez ce que je veux dire.

Je ne sais pas pour vous, mais perso, quand j’ai du mal à commencer quelque chose que je désire pourtant vraiment réaliser, c’est parce que je vise toujours trop loin, trop haut. Pour certaines personnes, c’est une bonne chose de viser la lune, ♪♫ ça leur fait pas peur et ils y croient encore et encore ♫ ça leur permet de démarrer à fond et de se donner tous les moyens dès le départ. Sauf que moi, c’est un peu le contraire ; après analyse, je pense fonctionner de la même manière qu’un moteur diesel, il faut démarrer en douceur, me laisser le temps de chauffer avant d’appuyer sur l’accélérateur et espérer que j’avance. C’est là qu’est intervenue mon amie E., elle m’a simplement dit : « Pourquoi ne commencerais-tu pas par cinq minutes de sport chez toi? Pourquoi veux-tu absolument faire quarante cinq minutes de sport du premier coup?!« . C’est qu’elle a plus que raison. Pourquoi veux-je absolument faire comme les athlètes?! J’ai donc décidé de revoir mon organisation d’une autre façon!

Je veux faire du sport! Bon ça, vous l’aurez compris… Par besoin de bouger, de transpirer un peu, de sentir mon cœur battre sous le coup de l’effort, pour gar94517865der la forme! Et parce que ça fait du bien! Alors j’ai tout simplement décidé d’aller à mon rythme, en faisant 10 à 15 minutes de sport, les soirs en rentrant du boulot (ou le matin quand je suis debout du bon pied), mais toujours à mon rythme. Ce qui est sympathique, c’est qu’on trouve maintenant sur internet tout un tas de petites idées d’exercices à faire à la maison ; il n’est donc pas indispensable d’être doté d’un super tapis de course dernière génération ou d’un vélo elliptique pour se bouger. J’ai déjà 4 petits haltères et un tapis de gym. De quoi faire pas mal de choses de mon corps!

Le dernier point reste la motivation. Ma motivation reste la musique. Je mets une chaîne de clips musicaux, une petite bouteille d’eau à côté, un petit short où je me sens bien et hop! C’est parti pour quelques minutes de sensations physiques. Et ça fait du bien!

Je vous ai mis ci-dessous quelques exercices qui m’inspirent pour mes séances. Par choix, je ne travaille pas tous les mêmes endroits du corps au quotidien, surtout pour éviter d’être lassée trop vite. Un jour, les bras et le dos. Un autre jour, le ventre. Un autre jour, les jambes. Etc. C’est plus sympa! A vous de créer votre petite routine, le tout est d’y prendre du plaisir et de ne pas se sentir sous le poids d’une certaine contrainte.

        Pour les bras >

7f37b48a9332684d0f6974e020aff4df

5e6af0d3bc61fe6d2ef18ada8377add6

        Pour les abdominaux >

1a8e086ac2edcf6918539a1e2ec987d4

a7124f089efe7db2204c27c487c5bebc

    Pour les jambes >

fc5f376ce57ad684f80acec9655df920

       Pour le fessier >

Et non, je ne fais pas de squats! Ces genres d’exercices me sont interdits, ce qui est bien dommage car ils sont très efficaces pour les jambes et les fesses. Alors si vous en êtes adeptes, faites très attention à adopter les bonnes positions pour ne pas abîmer vos genoux.

Voilà! Il ne me reste plus qu’à me souhaiter bon courage, et à vous aussi si jamais j’aurai réussi à vous donner envie de vous lancer. Je pense que le plus important, encore une fois, est de prendre plaisir en prenant soin de son corps. Et quoi de plus motivant que de voir au fil du temps, les résultats sur son corps (mais aussi sur la santé du mental).

Prenez soin de vous!
Et à très vite dans un nouveau billet!

~ Much Love, Manouchka ~

Self esteem en 2016 !

2b280d6b4f5a3da98c18eeb78c9c5bdd

                                                    ♫ Bonne et heureuse année 2016 les Frisettes !!

Cette année, la consigne sera différente. Cette année, nous n’essayerons pas, nous ferons! Et toute la différence se situera à ce niveau. C’est avec des mots, que j’espère simples mais plein de sens, que je souhaite vous faire part de mes souhaits pour ces douze prochains mois.

J’ai passé l’année qui vient de s’achever à continuellement me dire : « Manouchka, tu devrais essayer de… ». Essayer de me mettre à travailler sur certains projets, de lire un tel nombre de livres, de faire un peu de sport, d’écrire plus souvent, de porter moins de pantalons et bien plus de robes ou de jupes, d’être moins soucieuse du lendemain, d’être plus matinale, etc. En fait, j’ai toujours voulu essayer, et clairement, c’est bien triste à dire, je n’ai quasiment rien réussi à faire.

18199e6ec99b0d948c8fe58385e35bfb

Aussi !!! Pour démarrer 2016 sur des chapeaux de roues, c’est ultra simple : nous allons choisir de faire. L’essai ne fait désormais plus partie de l’équation. Nous décidons de faire. Nous y allons de pied ferme, sans hésiter, sans flancher, sans douter. Je reconnais que le plus difficile reste de prendre la courageuse décision de se jeter à l’eau. Mais comme il est si bien dit, Quand faut y aller, faut y aller! Ne perdons plus de temps à nous persuader que nous ne sommes pas suffisamment capables, que ce n’est pas fait pour nous ou que nous ne sommes pas encore prêtes pour tenter notre chance. La vie, c’est maintenant! Si vous avez des rêves, des projets, qui trottent depuis un certain temps dans un coin de votre tête, une idée qui refuse de se faire oublier, c’est qu’il est peut-être temps de vous approprier la chance qui s’offre à vous et qui n’attend que votre signe pour se manifester pleinement. Arrêtons de douter de nous-mêmes, de nos capacités à déplacer des montages, de notre force mentale ou spirituelle.
052eaec83397a2ff1624189b87a150edCela nous amène tout naturellement à évoquer la notion d’amour de soi. Le self love. Le self esteem. L’estime de soi. Combien sommes-nous réellement à débuter une journée en prenant ne serait-ce que cinq petites minutes pour parler à notre corps, à notre âme, à notre esprit, pour simplement nous dire ces quelques mots : « Tu as de la valeur! », « Tu es une personne battante! », « Tu mérites d’être heureuse! », « Tu es belle! », et j’en passe. Il fût un temps oui, où j’attendais encore l’approbation de certaines personnes pour me sentir entière, pour me sentir bien, pour me féliciter et m’applaudir, pour être simplement fière de moi-même ; aujourd’hui, ce n’est plus le cas.

Prenons le temps de nous dire des mots d’amour, de nous encourager, de nous féliciter, au lieu d’attendre continuellement que les autres le fassent pour nous. Sachons trouver en nous-même l’amour qui fera éclore notre assurance, notre courage face à la Vie. Certains verront tout ceci comme une espèce de nombrilisme ou d’égocentrisme, ce qui n’est pas du tout le cas ; tout le monde a besoin de cultiver un jardin de self esteem en soi. De plus, nous aimer nous-même nous ouvre très souvent les portes menant aux bonnes personnes. Le tri se fait tout seul, il coule de source, et restent celles et ceux qui sauront nous hisser vers le haut, nous accompagner sur notre route et nous rendre meilleures. Et tant pis si ils ne sont pas nombreux, car ne comptera au final que la qualité. D’autre part, n’oublions pas de prendre également soin de notre corps, car il est le temple de notre esprit. Mangeons sainement, du mieux que nous le pouvons. Hydratons-nous suffisamment. Éliminons toute toxicité, tant physique que mentale. Faisons ce qu’il faut pour nous ouvrir à ce qu’il y a de mieux, nous le méritons.

320af4717da528d6f21c95e30cee3be4

En ce début d’année, à titre personnel, j’ai choisi de considérer mes résolutions comme de petits défis sympathiques. Sans pression, je souhaite m’y confronter et en tirer le meilleur, quelle qu’en soit l’issue. Des résolutions toutes simples en apparence, mais qui, je le sens, ne m’apporteront que du positif si je m’y tiens : comme par exemple, me lever un peu plus tôt, apprendre à fermer les yeux, à faire le silence dans ma tête et à écouter le silence, mieux choisir ce que je mange et ne pas ingurgiter n’importe quoi, hydrater l’intérieur de mon corps avec beaucoup plus d’eau (et non du coca à profusion comme j’aime à le faire généralement! quoi que… j’ai déjà fait pas mal de beaux efforts sur ce plan là!), me droguer de lecture, de livres et encore de livres (non je n’y suis pas addict! … d’accord, juste un peu…), prendre le temps de profiter du ‘maintenant’ en laissant le ‘demain’ faire son entrée au moment voulu, gérer ce que je peux gérer et laisser le reste à la Vie. En gros, de petits défis sympathiques pour 2016 que je relève et voudrai remporter haut la main!

e68db6b7e49c970c7271939aed621d0a

Je vous souhaite une très belle année 2016. Faites de cette année la vôtre. Prenez la comme une occasion de vous épanouir, de vous réaliser, de vous rendre meilleure que vous ne l’êtes déjà. Aimez. Embrassez. Câlinez. Regardez d’un oeil plein d’amour ce qui vous entoure. Tolérez (ce qui est tolérable) et soyez curieux des autres. Prenez soin de vous. Croquez la chance qui s’offre à vous. La Vie, c’est maintenant…

~ Much Love, Manouchka ~

Le pouvoir du moment présent

Si je ne devais retenir qu’un seul livre pour toute cette année 2015, il s’agirait sans aucune hésitation de celui-ci :

IMG_20151229_085538

Comment suis-je tombée sur ce livre? Par le plus grand des hasards. J’ai l’habitude de m’offrir des romans de temps en temps, car comme beaucoup le savent, j’aime lire. C’est un passe-temps qui me fait beaucoup de bien. Et en ce jour, c’était au mois de juin, je suis allée à la librairie avec cette fois l’idée de faire mon choix dans un tout autre répertoire : le développement personnel. Je me sentais un peu vide, j’avais envie, pour ne pas dire besoin, de lire quelque chose de différent, quelque chose qui peut-être m’apporterait un peu plus qu’un simple roman. [Le seul livre de développement personnel que j’avais eu à lire jusqu’à ce moment-là était « Plus jamais victime » de Pierre Pradervand, qui m’a été adorablement offert par une grande amie, et que j’avais beaucoup aimé.]

Le pouvoir du moment présent, de Eckhart Tolle a littéralement changé ma façon de concevoir les choses. Et je ne pense que je n’aurai pas fait meilleur choix que ce livre. Si je devais vous le résumer en quelques mots, ce livre apprend tout simplement, comme le sous-entend le titre, à vivre la vie en se concentrant sur le moment présent, l’instant t. L’auteur explique, de manière plutôt simple, la façon dont le passé peut influencer négativement notre vie présente et la perception que nous avons de nous-même, et ainsi créer de la souffrance (inutile), lorsque par exemple nous nous encombrons de pensées négatives issues de situations qui ont eu à se produire et qui ne sont désormais plus. Il montre également le mal que nous nous faisons en évoluant perpétuellement dans le futur et en cherchant à vouloir contrôler des événements dont nul ne connait encore l’issue ou la manière dont ils se dérouleront.

Il ne sert à rien, selon l’auteur, de vouloir anticiper l’avenir et de vouloir le contrôler car cela est inutile et nous gâche la vie (je suis d’accord avec lui). Certains paramètres sont maîtrisables certes, mais d’autres ne le sont absolument pas, et en nous nous attardant dessus, nous nous empoisonnons l’existence, nous négligeons le moment présent, nous oublions de vivre, de profiter de la vie, du moment présent. De même,  les expériences passées auxquelles  nous nous accrochons parfois, et qui nous empêchent d’avancer, qui créent du brouillard dans nos pensées, sont destructrices et ne doivent pas nous définir. Le passé appartient au passé, il faut que nous apprenions à ‘tourner la page’ lorsque cela est nécessaire, afin d’avancer sereinement et de profiter du moment présent.

Tout cela peut paraître très simple, mais pour avoir essayer d’appliquer au quotidien les conseils et recommandations de cet auteur, avec bien entendu une certaine volonté, pour avoir tenter de rapporter ses conseils plus ou moins quotidiennement à ma vie sur un certain laps de temps, je peux vous assurer que j’ai vu du changement dans ma façon de concevoir les choses. Et je me suis sentie mieux, beaucoup mieux, plus libre, moins enchaînée à une vie que je ne peux dans tous les cas pas maîtriser de façon totale.

C’est pour cela que je voudrai recommander ce livre à un maximum de personnes. Si vous avez envie de le lire, faites-le, si vous recherchez des conseils de vie, certaines réponses à des questions existentielles, si vous vous sentez accrochés à un passé qui ne vous définit pas mais qui continue de vous faire souffrir, si vous avez envie de lecture sur le développement personnel, je vous le recommande chaudement. Pour ma part, je le relirai en 2016, et toutes les fois où j’en sentirai à nouveau le besoin.

Je vous souhaite de très belles fêtes de fin d’année!!
N’hésitez pas à partager avec moi vos coups de cœur 2015, littéraires, capillaires, ou autres.

~ Much Love, Manouchka ~