C'est la Vie

Décembre ♥

511744e952835fb2e03e192f81bdcff1

Nous y sommes! Le mois de décembre est enfin arrivé. Un mois que j’apprécie tout particulièrement pour sa belle ambiance festive : les décorations lumineuses, le sapin de Noël, les festivités du nouvel an, le partage des cadeaux et des bons moments conviviaux, bref toutes ces belles choses qui font du bien. C’est aussi l’occasion de faire le point avant de passer à une nouvelle année et de constater si les objectifs fixés en début d’année ont bien été atteints, ou si des efforts restent encore à fournir pour y parvenir. Décembre est également un mois de générosité, où il est bon de se souvenir de ce prochain dans le besoin, et d’aider en fonction de ses moyens. Faire plaisir aux autres, prendre soin de soi, être reconnaissant, faire preuve de compassion, aimer, tout simplement. Réunissez quelques amis, organisez une petite collecte (de vêtements, de jouets pour enfants, de livres, etc) et offrez-les à ceux qui en ont besoin. Il y a toujours des personnes qui ont besoin de quelque chose, d’un sourire ou d’un petit mot gentil ♥. Faites que ce mois de décembre soit un beau mois. Avec ceci, au cours de ce mois, je vais, à titre personnel, essayer de :

  • lire trois/quatre livres (dont je vous ferai les revues ultérieurement)
  • prendre un petit déjeuner tous les matins (c’est important)
  • boire un litre et demie d’eau au quotidien (c’est également important)
  • manger plus de fruits frais.

Je vous souhaite à tous un excellent mois de décembre. Prenez plaisir à préparer vos fêtes de fin d’année (pour ma part, mon sapin est déjà le roi de mon salon!), et partagez de la joie autour de vous!
Gros bisous!

~ Much Love, Manouchka ~

Coin Culture

Human ¤ le film

613bd44c29efa3ae5532416eb5559b4255f29b98ac247

Salut tout le monde!
J’espère que vous allez bien.

Aujourd’hui j’avais envie de vous parler de HUMAN, le film documentaire de Yann Arthus-Bertrand que j’ai eu l’occasion de regarder hier alors qu’il passait sur la chaîne France 2. Un film magnifique que j’ai trouvé extrêmement touchant, à travers lequel est dressé le portrait de l’humanité d’aujourd’hui, composé d’images aériennes de la terre absolument magnifiques et de témoignages poignants de plusieurs personnes issues de différentes régions du monde.

J’ai été marquée par la diversité des visages présentés dans ce film, diversité qui reflète parfaitement les couleurs et la grandeur de l’humanité, mais qui aussi montre à quel point nous nous rejoignons tous, de par nos peurs, notre désir profond d’aimer et d’être aimés, notre aspiration à être heureux et j’en passe. Beaucoup de sujets sont abordés : la pauvreté, la maladie, les violences conjugales, la guerre, la famille, etc. Un témoignage qui m’aura particulièrement touchée, celui d’une femme (dont j’ai malheureusement oublié le pays d’origine) qui se réjouit de sa récolte de maïs et dont la beauté des épis lui procure un bonheur immense. Je me suis demandée en l’écoutant, si moi aussi, j’étais capable de me contenter de si peu. J’ai repris conscience (car j’y pense déjà beaucoup) de notre ingratitude vis-à-vis de la vie, de ce qu’elle nous offre et de nos exigences toujours plus grandes et plus insatiables. Ce film montre à quel point pour certains, contrairement à d’autres, le bonheur ne représente que bien peu de choses.

Certains passages ont également été très durs. Comme par exemple le témoignage d’un jeune garçon de 15ans condamné à la prison à vie aux Etats-Unis, et qui ne sait plus si sa vie a réellement un sens pour lui, qui ne sait plus pour quelle raison il est sur Terre. Ou encore la confession de cet homme qui avoue avoir eu à tuer et qui depuis, ressent le besoin viscéral de recommencer. Ces nombreux témoignages qui montrent en fait, que l’être humain ne naît pas cruel mais le devient, façonné par les douleurs, les tragédies et la haine des autres.

A travers ce film, Yann Arthus-Bertrand a voulu parler du vivre ensemble, de cette notion si difficile à mettre en pratique dans un monde où pourtant les mêmes émotions sont partagées par des milliards de personnes. Je retiens une phrase forte qui est celle-ci : sourire est le seul langage que tout le monde comprenne. Un appel à l’amour du prochain en toute circonstance, au partage, au don de soi. Mais je veux également retenir cet appel à donner de notre personne pour un monde meilleur, parce que nous en sommes capables si nous le désirons vraiment. Pour certains, ce film aura eu un message purement utopiste. Mais à mes yeux, la réalité, elle est bien là, dans nos différences, nos complémentarités, nos expériences, nos convictions.

Si une dernière question devait être posée à la fin de ce film, elle resterait :

« Pour ce court moment qu’est la vie, quel être humain ai-je envie d’être? »

Pour revoir le film HUMAN de Yann Arthus-Bertrand 

Et vous, si vous l’avez regardé, qu’avez-vous pensé de ce film ?
Prenez soin de vous!

~ Much Love, Manouchka ~ 

Bref !

Il ne me trouve pas belle.

Debenhams

Je vais boire un verre avec une copine. Nous prenons le temps de discuter de tout et de n’importe quoi. C’est samedi, il fait beau, tout va bien. Elle a un nouvel amoureux depuis trois mois. Sauf qu’elle semble moins enthousiaste à évoquer son histoire de cœur au fur et à mesure que les jours passent. Je me demande ce qui ne va pas.

– Tout va bien Isa? Tu n’as pas l’air très en forme.
– Non Manouchka, figure-toi que je me trouve trop grosse. J’aimerais bien perdre trois ou quatre kilos, mais c’est dur pour moi de garder la motivation.
– Je ne comprends pas. Tu as toujours été comme ça. Pourquoi te sentir trop grosse maintenant?!
– Charles n’arrête pas de me dire de faire attention. Il dit que j’ai un peu grossi, que je suis moins belle.
– D’accord. Je vois. Et dis-moi tu étais comment avant Charles?
– Comment ça j’étais comment?
– Physiquement, tu étais comment? Est-ce que tu trouves que tu as changé?
– Euh … Non, pas vraiment. J’ai toujours été comme ça…
– Et tu te sentais comment avant?
– Je ne comprends pas ta question…
– Avant, tu te sentais comment?! Dans ton corps, dans ta tête?
– Oh, je me sentais bien! Très bien même…
– Bah alors fais-le comprendre à ton mec, et si il continue à te harceler et à te faire sentir si mal, tranche.

Je ne sais pas si j’ai bien fait de lui dire les choses de cette façon, mais voir ma copine déprimer pour son poids, alors qu’elle a toujours été ainsi et pétante d’une énergie ultra positive, ça m’a rendue furax. Et j’aurai tenu le même discours si ça avait été une question de couleur de peau, de cheveux ou d’ongles. Pourquoi faut-il toujours que certains viennent faire leur loi et essayer de transformer leur compagnon en un personnage qu’il idéalise dans leur tête?! Pas sympa!

Bonne journée!

Bref !, C'est la Vie

Du rouge à lèvres, et après ?

diaporamaphoto-simon

Bonjour!

Beaucoup aiment à joliment appeler le mois de mars, le mois de la femme. Je n’aime pas vraiment ce concept. Je suis plutôt pour une femme que l’on célèbre toute l’année. Je suis pour une attention particulière accordée à ses besoins au quotidien. J’estime qu’il ne faut pas attendre une période donnée pour se rappeler de ses souffrances, de ses luttes, de ses misères, de ses revendications.

Dans ce sens, j’ai toujours trouvé qu’il était nécessaire voire indispensable de pouvoir compter sur la participation active des hommes dans le processus de libération, d’émancipation de la femme. C’est une réalité. Sans l’assistance et le soutien d’hommes compréhensifs, sensibles à notre condition, et ouverts d’esprit, mesdames, je doute que nous puissions aller bien loin. Alors, pour ‘faire bien’ je présume, certains n’hésitent pas à marquer le coup, pendant ce très féminin mois de mars, en menant des actions de soutien de différentes sortes. C’est par exemple l’occasion pour ces messieurs de porter une jupe, du rouge à lèvres, ou que sais-je encore, sans avoir peur de passer pour ridicules. Bien au contraire!

Loin de moi la prétention de détenir la vérité et de connaître la meilleure façon d’apporter la pierre à l’édifice des droits des femmes. Loin de moi cette prétention. J’ai sans cesse soif de savoir, alors expliquez-moi en quoi porter du rouge à lèvres ou une jupe, pour un homme, viendrait concrètement contribuer à l’amélioration des conditions de vie ou de travail des femmes dans le monde, ou encore lutterait contre les violences qui leur sont faites? Si vous avez la réponse, je vous encourage à me laisser un commentaire. J’ai soif de savoir.

Ceci fût un article #jewanda.

Sur ce, excellent mois de mars à vous!