Je bouquine

Les cerfs-volants de Kaboul, de Khaled Hosseini

IMG_00004964_hdr

Des livres, des livres, encore des livres. Je ne cesse d’en acheter et d’en dévorer depuis quelques temps. Je trouve qu’ils offrent une facilité déconcertante de vivre plusieurs vies en une seule. Pourquoi m’en priverai-je ?

La première fois que j’ai eu à lire Khaled Hosseini, il n’y a pas très longtemps d’ailleurs – à peine quelques mois – c’était à travers son roman ‘Mille soleils splendides’. Ce livre reste à ce jour un de mes préférés. Je me souviens encore de toute l’émotion que j’ai pu ressentir en parcourant les lignes et les différents chapitres de ce livre, et ce du début jusqu’à la fin. Une histoire vraiment touchante, comme je les aime, qui m’a fait sourire, rire, et parfois, oui je le confesse, pleurer à chaudes larmes. Bref, j’ai eu un véritable coup de cœur pour cet auteur, ce qui m’a, sans surprise, donnée envie de commander deux autres de ses livres. Je viens donc de terminer ‘Les cerfs-volants de Kaboul’.

Comme son titre l’indique, l’histoire se passe – en grande partie – à Kaboul, en Afghanistan. On y évoque l’amour, la famille, mais surtout l’amitié et la loyauté, le tout dans un contexte de guerre civile. Un livre où les enfants et l’enfance sont abordés de façon quasi permanente. La condition de la femme n’est pas en reste puisque l’auteur, à certains passages, y fait clairement allusion. En ce qui concerne le style d’écriture, les phrases sont extrêmement fluides et les paragraphes faciles à lire. On n’a aucun mal à s’identifier aux personnages, et même à tous les personnages. Pour ce qui est de l’histoire en elle-même, j’ai parfois été surprise de la tournure de certains évènements dont j’aurai préféré découvrir une issue différente ; mais c’est aussi ça la lecture, accepter de se laisser guider aveuglément tout en appréciant chaque surprise que l’auteur nous amène à rencontrer. Bref, en quelques mots, ‘Les cerfs-volants de Kaboul’ est un beau livre que je recommande à tous, filles ou garçons, surtout si vous aimez les romans qui ont tendance à être écrits sur la base de faits pouvant aisément se produire dans notre société.

Les cerfs-volants de Kaboul’ a été le premier roman de Khaled Hosseini. Pour avoir lu ‘Mille soleils splendides’ juste avant, je peux confirmer que l’auteur s’est nettement amélioré. Le style est toujours le même certes, mais l’émotion transmise au lecteur est plus intense et mieux maîtrisée. Ce sont des livres que je compte sans hésiter parmi mes favoris, et j’espère sincèrement qu’il continuera à en écrire d’autres dans cette lignée.

Je vous réserve le troisième pour bientôt. Car actuellement j’entame un nouveau livre, ‘Jeûne fille’ de Audrey Raveglia, qui traite du sujet sensible de l’anorexie.

Dites-moi si vous avez déjà eu à lire Khaled Hosseini. N’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez. Et si vous avez d’autres recommandations littéraires à me faire, du même style, n’hésitez surtout pas ! Gros bisous !

~ Much Love, Manouchka ~

Publicités