Capillaire

L’épineuse question du salon de coiffure [afro]

blackhairsalon

Je déplore le fait que certaines coiffeuses ne soient pas ouvertes à l’apprentissage de nouvelles techniques de coiffure, ou à simplement quelques petites suggestions – ce qui ne leur feraient d’ailleurs aucun mal. Depuis que mon retour au naturel, c’était en 2009, je peux vous dire clairement le nombre de fois où j’ai eu à me rendre dans un salon de coiffure : pour me faire couper les cheveux, me faire faire une coloration noire et/ou quelques mèches blondes ou encore pour me faire coiffer c’était à l’occasion d’une cérémonie. Je ne suis plus très fan des salons de coiffure. Sans doute me direz-vous, parce que je n’ai pas trouvé ‘le bon’. Ce qui n’est pas totalement faux. Et figurez-vous que pendant mon ancienne vie de défrisée, je ne me rappelle pas avoir raté un seul de ces fétiches rendez-vous chez la coiffeuse du quartier, où le shampooing, les bigoudis et l’ultime heure et demie sous le casque chauffant étaient de rigueur pour avoir une ‘tête présentable’. Une tête présentable pour débuter convenablement la semaine.

Au Togo, le nombre de coiffeuses ayant la prétention de connaître profondément le cheveu naturel et de savoir s’en occuper dans les règles de l’art n’est pas énorme. Je ne nierai aucunement le fait que bon nombre de tresseuses soit disponible pour vous réaliser quantité de coiffures toutes aussi belles les unes que les autres. Mais pour ce qui est de l’entretien et du soin du cheveu naturel, les salons de coiffure dignes de ce nom ne courent pas les rues. Lorsque je suis revenue au naturel, mon objectif premier a été d’apprendre à m’occuper de mes cheveux par moi-même, et d’être totalement indépendante des salons de coiffure. Je trouve que je m’en suis bien sortie puisque j’ai toujours fait mes shampooing et mes soins à la maison. Par contre, si il y a bien un volet sur lequel je me suis complètement loupée, c’est bien la coiffure et/ou les tresses : ne sachant rien faire de mes dix doigts, je me contente toujours d’un afro libre ou d’un afro puff.

Pour les rares fois où je dois me déplacer et confier ma crinière à une coiffeuse ou une tresseuse, voici les petits points sur lesquels je m’attarde afin de rendre le moment le plus agréable possible :

Je démêle toujours – toujours ! – mes cheveux au préalable à la maison. Si vous n’êtes pas certaines des compétences de votre coiffeuse, je vous suggère également de bien démêler vos cheveux chez vous, d’enlever tous les nœuds et si possible de faire quelques grosses vanilles que vous cacherez sous un joli foulard en pagne par exemple, le temps de vous faire coiffer/tresser. Beaucoup de coiffeuses continuent malheureusement de démêler les cheveux naturels en partant directement de la racine ou encore à l’aide d’un petit peigne à dents serrées – communément appelé ‘peigne à queue’ – favorisant la casse et les fourches.

♥ Je prends mes produits (shampooing, après-shampooing, crème coiffante, etc.) dans mon sac lorsque j’ai des doutes sur ceux utilisés dans le salon. Cela vous évitera bien des surprises, comme par exemple ces après-shampooing dits ‘démêlants’ qui ont bien souvent lissé et dénaturé les cheveux de certaines malchanceuses. En apportant vos produits, au moins vous êtes sûres de ce qui sera utilisé sur votre chevelure. Si votre coiffeuse refuse de les utiliser sous prétexte que les siens sont meilleurs, levez un sourcil !

♥ Je n’hésite pas à exprimer mon désaccord lorsqu’une technique ne me convient pas. Par exemple, le séchage à l’air chaud sans protecteur de chaleur ou encore le shampooing avec les ongles enfoncés dans le cuir chevelu. « Non merci Madame! ». Dites gentiment ce que vous ne souhaitez pas que l’on fasse subir à votre chevelure. N’oubliez pas d’observer la réaction de la coiffeuse (ou du coiffeur), si celle-ci/celui-ci est compréhensif, c’est bon signe.

♥ Je me renseigne sur la réputation du salon de coiffure. Je pense que c’est une bonne manière également d’être avertie et d’éviter les surprises désagréables. Les avis des autres consommatrices sont importants.

Cela dit, je ne vous cache pas mon rêve de pouvoir un jour tester certains salons de coiffure dont j’ai entendu énormément de bien. C’est qu’une heure à se laisser chouchouter, ça ne se refuse pas! Dites-moi si vous êtes adeptes des salons de coiffure, si vos passages s’y passent toujours bien ou si au contraire, vous préférez tout faire chez vous à la maison, devant votre télévision en profitant du dernier clip de Davido (ou de Matt Pokora, pourquoi pas?) !

Sur ce, prenez soin de vous et à très vite!

~ Much Love, Manouchka ~

Publicités